Le village

le village

Si les mélomanes se retrouvent chaque été sous la coupole de la rotonde pour les concerts du Festival, Les amateurs d'Art et d'Archéologie découvrent à la Rotonde une passionnante escale sur les chemins de l'Art Roman et dans le Haut-Simiane un des plus beaux villages perchés de Provence. Les paysages et les ruelles inspirent les photographes et les peintres. Le village mérite une visite minutieuse. Sa morphologie au caractère urbain s'illustre par de hautes maisons accolées qui présentent des façades presque aveugles du côté de la plaine pour constituer un rempart et ouvrir à l'opposé portes et fenêtres sur les ruelles étroites. On remarque de belles portes diamantées, et près du portail de la cité, le façade de la maison familiale du romancier Ponson du Terail, créateur de "Rocambole". La vie marchande d'autrefois se manifeste par les étals des boutiques et la halle couverte. L'église Sainte-Victoire, achevée au XVIe siècle, traduit un style de transition entre le gothique et la renaissance. Des jardins en terrasse ont été aménagés sur des ruines de maisons effondrées que bordent des ruelles pittoresques.

Simiane

Simiane la Rotonde

Simiane la Rotonde livre son charme à la floraison des lavandes. C'est alors tout le paysage qui se tapisse de teintes bleutées, qui s'enveloppe d'effluves parfumées rendant odoriférantes les nuits d'été sous le ciel étoilé de Provence. Cette "petite cité de caractère", offre à ses 600 habitants permanents une qualité de vie assez rare. Elle attire chaque année davantage de résidents  secondaires, de vacanciers et de touristes, respectueux jusqu'à présent de cette pierre enchâssée dans son écrin végétal.

Simiane

Simiane la Rotonde