Les Ensembles du Festival 2019

Les BALKANES

Présentation du programme : « Voyages en Terres Balkanes »

Chants séfarades des Balkans, chants bulgares, bosniaques et croates. 

Milena JELIAZKOVA, soprano
Martine SARRAZIN, soprano
Anne MAUGARD, mezzo
Milena ROUDEVA, contralto
Invité : Jérôme SALOMON, percussionniste.

BALKANES est né en décembre 1996 de la rencontre de quatre jeunes femmes, deux bulgares et deux françaises. Issues d’horizons différents, elles se sont réunies pour créer un répertoire original à partir des chants traditionnels et liturgiques bulgares. Lauréates de plusieurs prix d'interprétation (concours des JMF, Tremplin des polyphonies de Laas, etc...), elles constituent également le seul quatuor vocal féminin à avoir été programmé à la fois à une des Nuits de l'Improvisation de Jean-François ZYGEL, à un de ses Concerts de l'Improbable au Théâtre du Châtelet, à ses émissions « La Boîte à Musique » sur France 2 et « La preuve par Z » sur France Inter.

Tantôt mélancoliques ou espiègles, les quatre chanteuses alternent subtilement la pureté angélique de leurs voix et les rythmes endiablés des mélodies pour défricher le riche répertoire bulgare, celui des chants de la terre puisés aux sources de la tradition orale. Quatre voix féminines aux timbres fascinants s’enchevêtrent, s’envolent, effleurent les cimes ou glissent vers les graves les plus sombres, pour s’immerger dans un univers musical chatoyant, venu d’ailleurs.

Elles offrent généreusement des histoires aux accents tragiques et des récits pleins d’humour, ciselant la tradition à leur image. L’humour et l’émotion traversent les frontières, et la magie s’installe…

Références

The Kennedy Center of Performing Arts, Washington DC, USA, Castelton Festival, USA, Festival International Chants Sacrés en Méditerranée (PACA), Festival International de l’Abbaye de Sylvanès, Festival International de l’Abbaye de Noirlac, Festival Arrée Voce de l'Abbaye du Relec, Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon, Auditorium de Lyon, Théâtre du Châtelet, Festival du Vieux Lyon, Festival International des Musiques Sacrées de Paris, Festival International Les Riches Heures de la Rotonde de Simiane, Théâtre de Beaune, Festival « L’ été de Nantes », Festival « Vochora », Festival « Cultures et Continents en Beaujolais », Festival « Les Nuits Musicales d’Uzès », Festival « Les Musicales du Puy », Festival « Musique en vacances » La Ciotat, Festival « Les Musicales de Bastia », Abbatiale de Moissac, Abbaye Royale de la Celle, Festival « Les jeudis des Musiques du Monde », Festival « Rencontres Méditerranéennes » à Nyons et Buis-les-Baronnies, Festival « Cantavalli », Italie, Emission

« Ecoutez la musique » sur FR3 – Rhône-Alpes, Enregistrement de la musique du film d’Arielle Memery « La matière et l’esprit » avec le compositeur Pierre-Yves Lenik, Festival « Les Suds d'Arles », Concerts à Mayotte, Allemagne, Suisse, Tunisie, Algérie, Bulgarie... Emissions sur FR 3 et France 2, Emission « La Boîte à Musique » de Jean-François ZYGEL, juin 2014, France Inter, etc....

 

ENSEMBLE Les TIMBRES

Présentation du programme: « Tournoi musical de Simiane-la-Rotonde »

Une joute instrumentale entre l’Allemagne, l’Angleterre, la France et l’Italie

Yoko KAWAKUBO, violon
Elise FERRIERE, flûtes à bec
Myriam RIGNOL, viole de gambe
Julien WOLFS, orgue et clavecin

Œuvres de Telemann, Purcell, Marin Marais et Corelli.

Trio de solistes dont l’entente musicale et humaine crée un son unique, l'ensemble Les Timbres est le fruit d'une amitié profonde qui se compléta avec les années d’une forte complicité artistique. Il a été fondé en 2007 par trois musiciens aux parcours variés : la violoniste japonaise Yoko Kawakubo, la violiste française Myriam Rignol et le claveciniste belge Julien Wolfs. Ils sont rejoints régulièrement par d’autres artistes (chanteurs, instrumentistes, danseurs, comédiens, …) avec lesquels ils partagent des projets alliant recherche, création et transmission.

Leurs enregistrements sont unanimement salués par le public et la critique spécialisée : Un travail d'orfèvre sensible et illuminé par l'intelligence. Les Timbres nous livrent une éblouissante leçon de musique de chambre - DIAPASON (Pièces de Clavecin en Concerts de Jean-Philippe Rameau – Diapason d’Or) ; La Suave Melodia – 5 Diapasons ; Le travail sonore atteint des sommets de raffinement ; L’éloquence du style y est tranquillement souveraine - DIAPASON (Les Concerts Royaux de François Couperin – Diapason d’Or).

Après leurs études instrumentales, les musiciens des Timbres ont également obtenu avec les honneurs un Master de Musique de Chambre au CNSMD de Lyon. De plus et sans rien céder à l’exigence de leur carrière de concertiste (comme en témoignent les nombreux concours internationaux dont chacun est lauréat) ils prennent à cœur leur mission de transmission artistique, rendue évidente grâce à leur formation pédagogique (Certificat d’Aptitude, Master de pédagogie, etc.). Ils enseignent actuellement dans des établissements musicaux réputés, tout en imaginant des formules de concert pédagogique à destination de publics jeunes et/ou familiaux (tels que le spectacle « Blanche-Neige et les Sept Notes »).

Dès sa création, l’ensemble Les Timbres fut régulièrement récompensé lors de nombreux concours internationaux de musique de chambre en y obtenant régulièrement la distinction si appréciée des musiciens qu’est le « Prix du Public ». En 2009, il remporta notamment le Premier Prix au prestigieux Concours International de Musique de chambre de Bruges (Belgique), ainsi que le Prix de la meilleure création contemporaine.

 

ENSEMBLE APOTROPAIK

Présentation du programme: « Le chant de l’oiseau pèlerin » (en création à Simiane)

Voyage et pélerinage en musique dans l’Europe du XIVème siècle

Clémence NICLAS, flûte à bec et chant
Clément STAGNOL, luth
Marie-Domitille MUREZ, harpe gothique
Louise BOUEDO-MALLET, vièle à archet
Boris WINTER, récitant

Œuvres de Jehan de Lescurel, du Chansonnier du roi, Guillaume de Machaut, codex Chantilly, codex Reina, Nicolo da Perugia, Jacquemin de Senleches, Paolo da Firenze, Jacopo da Bologna, codex Faenza.

Ses membres sont pour la première fois réunis en novembre 2015 à l’occasion de la Nuit de la Corée coorganisée par le CNSMD de Lyon, manifestation s’inscrivant dans le cadre des célébrations de l’Année France-Corée 2015-2016 sous la cotutelle de l’Institut français. Les débuts de l’ensemble ont lieu sous le signe du dialogue interculturel avec un premier concert où sa prestation se voit mise en regard avec celle d’un ensemble de musique traditionnelle coréenne. Dans la même perspective, l’ensemble a été choisi en septembre 2016 pour représenter les étudiants du CNSMD de Lyon au projet « Transcultural Confluence », événement fondateur et inédit d’un programme d’échange unissant la Royal Academy of Music (Aarhus, Danemark) et le Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyaté (Bamako, Mali). Cette expérience fut l’occasion d’une approche multidisciplinaire mêlant musiques actuelles (rap, pop, jazz...) ou extra-européennes à un matériau médiéval initial, à partir de monodies issues de l’œuvre de Guillaume de Machaut ou du manuscrit de Londres. Cette résidence a débouché sur un concert de restitution dans le cadre de la saison publique du CNSMD de Lyon. Expérience unique de partage, elle dénote l’universalité de ces répertoires dont les propositions d’interprétations sont infinies pour le musicien.

L’ensemble ApotropaïK a été depuis invité à trois reprises à la saison de concerts-rencontres du Centre de musique médiévale de Paris au musée de Cluny (Musée national du Moyen-Âge). Il est également amené à se produire dans divers festivals de renom en France et en Europe comme Mars en Baroque (Marseille), le MAfestival (Bruges), le Gröpelinger Barock Festival (Bremen), le Festival de Sablé (Sablé-sur-Sarthe), à la saison musicale des Chartreux (Lyon) et à l’Heure Musique du Jeudi (Nantes).

En novembre 2017, ApotropaïK remporte le 1er prix lors du 2e Concours International des Journées de musiques anciennes de Vanves.

 

Le Claveciniste Benjamin ALARD

Présentation du programme: « Les Variations Goldberg »

de Jean-Sébastien Bach,

récital de clavecin

L’univers de Benjamin Alard est celui de la musique de Jean-Sébastien Bach et c’est pour cette connivence musicale que le jury du Concours international de clavecin de Bruges lui décerne son premier prix en 2004.

Très jeune attiré par les mystères de l’orgue, ses premiers professeurs sont Louis Thiry et François Ménissier aux conservatoires de Dieppe puis de Rouen.

C’est grâce à Elisabeth Joyé, avec laquelle il étudie à Paris, qu’il découvre le répertoire pour clavecin. En 2003, il intègre la Schola Cantorum de Bâle pour travailler avec Jörg-Andreas Bötticher, Jean-Claude Zehnder et Andrea Marcon.

Titulaire de l’orgue Bernard Aubertin de l’église Saint-Louis-en l’Île à Paris depuis 2005, Benjamin Alard y donne régulièrement des récitals organisés autour de la musique de Bach.

Tant au clavecin qu’à l’orgue, il partage son temps entre les récitals et la musique de chambre (à deux clavecins avec Élisabeth Joyé, en sonate avec le violoniste François Fernandez ou encore en trio) et il est chaque saison l’invité des principaux centres de musique ancienne de par le monde.

Benjamin Alard a enregistré chez Hortus le « Andreas Bach Buch », des Transcriptions, le Manuscrit Bauyn et un disque de musique française des XVIIe et XVIIIe siècles, mais aussi des Sonates en trio pour orgue de J. S. Bach et le Clavier Übung I et II chez Alpha. Ces enregistrements ont été régulièrement récompensés par la presse musicale.

Benjamin Alard a commencé à enregistrer, chez harmonia mundi, l’intégrale de l’œuvre pour claviers solo de Jean-Sébastien Bach. Ce travail, d’une importance peu commune, se déroulera sur plusieurs années et le premier volume, d’une série de 14, est disponible depuis mars 2018. Le deuxième volume, couvrant les années 1705-1708, sera publié au mois d’avril 2019.

Au cours de la saison 2018-2019, signalons, entre autres, une tournée au Japon suivie d’une autre en Irlande puis enfin aux Etats-Unis et la suite de l’enregistrement de l’intégrale Bach pour claviers seuls chez harmonia mundi.

www.benjaminalard.net

 

ENSEMBLE La GIOANNINA et Françoise MASSET

« Europe en famille » (en  création à Simiane)

Airs de Neptune, Europe et Ariane

Françoise MASSET, soprano et conception artistique du programme
Rémi CASSAIGNE, théorbe
Mathieu DUPOUY, clavecin
Mathieu CAMILLERI, violon
Martin BAUER, viole de gambe

Œuvres de Telemann, Rameau, Bernier, Pignolet de Montéclair, Duport, Hayes, Campra, Lully, Marais, Monteverdi, Haydn. 

Fondé en 2012 par Rémi Cassaigne et NanjaBreedijk, l’ensemble La Gioannina réunit harpe et luth, cordes sensibles, pour une exploration curieuse et libre du répertoire de l’époque baroque à aujourd’hui.En collaboration avec Françoise Masset, il a consacré deux enregistrements à Orazio Michidell’Arpa (1595-1641) et un troisième à une anthologie de lettres en musique, O Carta Amorosa (EnPhases, 2019).

Saluée par le critique Ivan Alexandre comme "l'une de nos rares, de nos dernières diseuses", Françoise Masset interprète sur scène, en concert et au disque, un répertoire diversifié, du baroque au contemporain, qui témoigne de sa curiosité et de son goût pour les rencontres musicales. Sur scène, elle a créé la Médée de Michèle Reverdy à l’Opéra de Lyon et chanté ces dernières années dans Les Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau, Le Couronnement de Poppée et Il Ritorno d'Ulisse de Claudio Monteverdi (Les Paladins/J. Correas), La Petite Renarde rusée de Janacek (TM+/L. Cuniot) et L'Enfant et les sortilèges de Ravel (MusicaNigella/T. Nemoto). Elle privilégie le récital et la musique de chambre, et crée des programmes originaux avec La Gioannina/R. Cassaigne et N. Breeedijk et Les Musiciens de Saint Julien/F. Lazarevitch. Elle a reçu l'Orphée d'Or 2010 de la meilleure interprète de mélodies pour l’album Les Compositeurs de Marceline Desbordes-Valmore et enregistré récemment avec la pianiste Anne Le Bozec pour le label Hortus, deux programmes consacrés à la Première Guerre mondiale.

www.francoisemasset.com